Tendance à surveiller : Approvisionnement de bois d'œuvre

1 octobre 2017

Le rapport annuel sur L'État des forêts au Canada pour l'année 2017 vient de sortir.

Le rapport donne un aperçu de ce qui se passe avec les forêts canadiennes et les produits forestiers.  Je l'ai consulté pendant plus de vingt ans pour mieux comprendre quels sont les influenceurs et les tendances affectant la disponibilité et les marchés du bois d'œuvre au Canada. 

Le rapport sert toujours à me rappeler qu'il y a une immense concurrence pour les produits forestiers canadiens, particulièrement cette année avec hausse des prix du bois d'œuvre et du bois franc et la disponibilité restreinte des matériaux bruts pour l'industrie canadienne des emballages en bois.

Il y a un diagramme dans le rapport, petit mais fort intéressant, qui donne une perspective des exportations de produits forestiers canadiens et démontre à quel point les Etats-Unis détiennent une grande part des marchés d'exportation canadiens.

La tendance qui est soulignée dans ce rapport est la nouvelle structure de l'industrie, en laquelle nous avons observé une évolution des entreprises canadiennes de produits du bois sur les marchés nord-américains vers les sociétés nord-américaines de produits du bois sur les marchés mondiaux.  Cette restructuration a un impact sur la chaine d'approvisionnement du bois d'œuvre de notre industrie de plusieurs façons.

La consolidation en cours chez les producteurs de bois d'œuvre canadiens signifie qu'il y a moins d’usines auprès desquelles on peut acheter du bois, mais nous constatons également une évolution dans l’amélioration de l'efficacité de la chaîne d’approvisionnement et des stratégies de commercialisation.  Les producteurs de bois d'œuvre dirigent très bien l'organisation des ventes et connaissent très bien les marchés de l’Amérique du Nord et mondiaux. Bon nombre des grossistes avec qui je m'entretiens mentionnent qu’ils ne peuvent pas obtenir le volume de matériau auprès des producteur de bois d'œuvre pour répondre à leurs demandes, chose qui était possible il y a quelques années. Cela rend difficile l'obtention du type de matériau dont ils ont besoin pour fournir leurs clients d’emballage en bois.

(Source: Rapport annuel 2017 sur L'État des forêts au Canada)

Valeur ajoutée par les usines de fabrication elles-mêmes. À titre d'exemple, il y avait beaucoup de déchets verts provenant des usines du nord-est du Québec, mais maintenant, certaines de ces usines assure elles-mêmes la refabrication de leurs produits pour le commerce d'exportation.  Le résultat est une hausse énorme des prix à l'usine, le double de ceux d'il y a cinq ans et une pénurie de ce produit sur le marché.  La même expérience se fait sentir dans l’Ouest canadien, où l’un des plus grands producteurs de bois de qualité sur la côte ouest a mis en place une usine pour la fabrication de palettes démontées, supprimant ainsi l’économie du bois d'œuvre du marché pour transiter vers un marché de produits précédemment créé par l’industrie de l’emballage en bois. Comme les producteurs de bois cherchent de nouvelles possibilités de croissance, nous pouvons nous attendre à voir ce type d'activité plus fréquemment et son influence généralement significative sur la disponibilité des matières premières.

Avec le taux de change qu'on a présentement, les producteurs canadiens ont un avantage de prix sur les marchés nord-américains et étrangers, ce qui influe beaucoup la tarification intérieure et la disponibilité.  Depuis l'été, il y a eu de fortes pressions sur les marchés orientaux de bois franc.

  • La Chine a été active sur les marchés de la côte occidentale, mais peu de gens réalisent qu'il en est de même pour les activités sur les marchés orientaux de bois franc, à la fois sur le bois rond et le bois franc 2 et 3 commun, ce qui a exercé beaucoup de pression les méthodes de sciage en Amérique du Nord.
  • Les marchés de traverses de chemin de fer aux États-Unis exercent une pression sur la disponibilité des carrés de bois franc.
  • Selon la saison, 50 à 70% du tremble coupé au Canada se retrouve aux États-Unis.  La période de septembre à novembre est une période de réservation importante pour les clients américains qui n'aiment pas la sciure de bois qui provient du tremble durant la saison de janvier à mars.

Les exportations de toutes les catégories de bois d'œuvre canadien sont en train de grimper aux États-Unis avant l'annonce du 14 novembre 2017, date à laquelle la décision finale du Ministère du commerce des États-Unis en matière de droits compensateurs et antidumping devrait être publiée. Ce sera suivi de la détermination finale des torts par l'International Trade Commission, attendue le 21 décembre 2017. Ce grand nombre d'exportations vers les États-Unis continue alors même qu'ils essaient de trouver et négocier un nouvel Accord sur le bois d'œuvre résineux avec le Canada.

Ce que je sais, c'est que la volatilité des marchés du bois d'œuvre est considérée comme extrême, et que les fluctuations rapides des prix, conjuguées à une pénurie de matériaux augmentent les risques dans l'industrie du bois à court terme au moins jusqu'à la nouvelle année.  Ce risque se présente sous différentes formes : 

  • Le risque de ne pas acheter parce que vous sentez que les prix sont trop élevés et puis manquer de bois dans la cour.
  • Le risque de perdre des clients à cause des ajustements des prix.

Il est difficile de déterminer si la disponibilité du bois sera un problème à court ou long terme dans notre industrie. Nous ne sommes pas les seuls exposés à ces défis. L'industrie de l'emballage en bois aux États-Unis a aussi peu de disponibilité et nous avons pu observer dans le bulletin de ce mois-ci qu'il en est de même pour le Royaume-Uni. La meilleure façon de gérer le risque est de rester informé sur les conditions du marché. 

11-1884 Merivale Road, Ottawa, ON, K2G 1E6
T. 613.521.6468 ou 1.877.224.3555 F. 613.521.1835 ou 866.375.1835
info@canadianpallets.com
© Copyright 2018 CWPCA ACPCB. Tous droits réservés.
Conception Web par Adeo

Demande d'application du programme HT

Vos informations
Compagnie:
*Nom:
*Courriel:
*Téléphone:
Commententaires / Questions: