Déchets de bois : Notre grande histoire et les perspectives futures

1 mai 2018

De nos jours, il est difficile de s'engager dans une conversation concernant l'industrie des emballages en bois et d'éviter le sujet des prix et de l'offre du bois d'œuvre, des défis liés à la main d'œuvre, et de la réduction des marges dû aux frais d'exploitation de la matière première qui augmentent rapidement.  C'est une réalité difficile à laquelle nous sommes tous confrontés et une fois qu'on l'ajoute aux autres défis quotidiens de l'industrie, cela devient frustrant. Nous ne devrions quand même pas laisser ces périodes plus difficiles assombrir les belles choses qui se passent autour de l'industrie.

Pour commencer, l'étude récente sur la réduction des déchets effectuée par nos amis de la NWPCA a servi à confirmer le fait que nous, l'industrie des emballages en bois, sommes des leaders dans le domaine de la récupération, de la réutilisation, et du recyclage de nos produits. Bien que ce ne soit pas étonnant, l'étude a démontré un taux 95 % de réutilisation et récupération des palettes en bois produites aux États-Unis. 

Même si j'étais impressionné à la vue de ces nombres, c'était très difficile à quantifier, jusqu'à ce que par accident j’ai tombé sur quelque chose qui m'a fait m'arrêter et réaliser l'importance des données contenues dans le rapport du NWPCA.  Tout en travaillant avec l’équipe de marketing d'Emballage de la nature, je faisais une recherche sur « l'économie circulaire », et la direction que la province de l'Ontario a prise en ce qui concerne le détournement et la réduction des déchets. Cette recherche m'a mené au document du Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique intitulé « Stratégie pour un Ontario sans déchets : Vers une économie circulaire », disponible ici   https://files.ontario.ca/finalstrategywastefreeont_frn_aoda1_final-s.pdf

C'est une publication très complète détaillant les objectifs que la province s'est fixé concernant la réduction des déchets d'ici 2050. Le document devrait servir de rappel à tout le monde au sujet du type de législation qui est à venir, mais aussi nous rendre fiers en tant que membre de l'industrie à la vue des statistiques. La page vingt-deux du document souligne les statistiques sur le recyclage et la réutilisation du Beer Store quant aux récipients de bière et d'alcool et l'utilise, à mon avis, comme un repère pour le succès. Selon moi, la statistique la plus importante est leur taux de récupération de 95% des récipients (réutilisation et recyclage). Il est identique au taux de récupération, de réutilisation et de recyclage mentionné dans l'étude menée par la NWPCA auprès de l'industrie des emballages en bois.

Même si nous avons fait un excellent travail au sein de notre industrie pour parvenir à atteindre ces chiffres, à la différence de la Beer Store, une chose que nous n’avons pas bien fait est de ne pas avoir communiqué et célébré ces chiffres, car nous pourrions tout autant devenir un modèle pour ce qui est de la réduction des déchets et la durabilité.  C'est un domaine dans lequel nous espérons qu'Emballage de la nature puisse intervenir pour aider à diffuser ce message positif.  Nous vous encourageons encore une fois à utiliser cette ressource et à raconter cette belle histoire.

Parlant de réduction des déchets, j'ai eu le plaisir d'assister à la réunion du Canadian Wood Waste Recycling Business Group à Airdrie en Alberta le 4 mai. Ce groupe récemment formé d'inventeurs, d'entrepreneurs, d'universitaires, et d'écologistes a présenté une session provocatrice visant à accroitre les nouveaux marchés qui font le recyclage du bois.  Les déchets de bois et les défis qui y sont liés représentent évidemment des sujets qui nous tiennent à cœur et pouvoir écouter des gens discuter à propos de nouvelles technologies, de statistiques, d'histoires de succès de petite entreprise tous construits en utilisant les déchets de bois a été une expérience vraiment fascinante.

Un des points marquants pour moi a été d'apprendre au sujet d'une nouvelle technologie qui fait en sorte que les déchets de bois de n’importe quel type puissent être convertis en un type de mazout qui peut alternativement être employé comme biocarburant. Ce qui rend cette technologie encore plus intéressante est que l'équipement nécessaire pour produire ce carburant est déjà relativement accessible d'un point de vue du coût et sa faible empreinte environnementale qui permet de l'installer à presque n'importe quel endroit. Imaginez une machine qui transforme vos rebuts de bois en combustible liquide que vous pouvez utiliser pour les fournaises, les chauffe-eaux, ou le vendre sur le marché libre. Il reste à voir si un jour cette technologie deviendra une réalité dans notre industrie, mais le fait que la technologie existe et que telle sorte de technologie se développe rapidement est indéniable.

La présentation faite par WestJet au courant de la journée est aussi à souligner.  Quel est le rapport entre WestJet et les déchets de bois, vous vous demanderiez. Eh bien, dans le cadre de leur stratégie de développement durable, une des leurs directive clé est de réduire leur dépendance aux carburéacteurs traditionnels. À ce jour, ils ont atteint cet objectif en investissant dans des avions plus efficaces et en utilisant la technologie afin de maximiser l'efficacité de leur planification d'itinéraires, pour ne nommer que quelques stratégies. Cependant, cela ne suffit pas et ce chef de file de l’aviation commerciale a le regard tourné vers un sous-produit comme les déchets de bois pour créer un mélange de carburéacteurs qui permettra de réduire sa dépendance envers les combustibles fossiles traditionnels présentement utilisés.

Peut-être qu'à un moment donné nous allons atteindre un équilibre où nos déchets de bois seront en mesure de fournir une compensation financière réaliste à la hausse des prix des matières premières et des coûts d’exploitation.  Les difficultés et les défis incitent toujours à l'innovation et, pour notre industrie, les solutions à quelques-uns de nos problèmes se trouveront auprès de marchés alternatifs.  Alors que nous persévérons malgré le tumulte actuel, n'oublions pas que nous avons une histoire remarquable à raconter.  Organiquement, notre industrie est devenue un leader pour ce qui est de la récupération, la réutilisation, et le recyclage de nos produits et nous ne faisons que nous améliorer. Ajoutez cette base solide aux nouvelles technologies qui peuvent seulement servir à élargir et approfondir cette belle histoire et je crois que nous sommes en position de demeurer des leaders et de continuer à offrir les meilleurs produits et les plus durables pour une livraison sûre des marchandises à travers le monde.

11-1884 Merivale Road, Ottawa, ON, K2G 1E6
T. 613.521.6468 ou 1.877.224.3555 F. 613.521.1835 ou 866.375.1835
info@canadianpallets.com
© Copyright 2018 CWPCA ACPCB. Tous droits réservés.
Conception Web par Adeo

Demande d'application du programme HT

Vos informations
Compagnie:
*Nom:
*Courriel:
*Téléphone:
Commententaires / Questions: